CONSCIENCE, ACCOMPAGNEMENT ET COACHING DE VIE



Aborder le thème de la conscience est en soi une gageure ! Le sujet est vaste et à multiples facettes. Aussi vais-je tenter d’en dire quelques mots, sous l’angle du processus organique et énergétique lié à l’expérience de l’accompagnement. Une question simple s’impose naturellement : comment se manifeste la conscience ?


Dans la relation d’accompagnement et le coaching de vie, il est d’usage d’évoquer la notion de « prise de conscience ». Faut-il aller la chercher, la conquérir ou la laisser advenir et l’accueillir ? Est-ce une ressource que l’on appelle de nos vœux selon nos besoins ou bien nous traverse-t-elle déjà en permanence ? Survient-elle par gestation lente ? Découle-t-elle d’une mutation intérieure ? Récompense-t-elle un laborieux travail personnel ?


La conscience émerge de l’épaisseur même de la vie. Facétieuse, elle jaillit au moment où l’on s’y attend le moins ! Elle surgit de l’intérieur, de notre être. Elle n’est pas une vérité surplombante qui s’imposerait de l’extérieur. En fait il est davantage question d’un discernement soudain qui appelle à poser un regard différent sur ce qui est là. Elle ne suscite pas de rupture, même si parfois, dans une facilité et paresse de langage, il est dit : il y a un avant, il y a un après suite à une « prise de conscience »…


Notre existence est inévitablement influencée par ces accès à la conscience. Accéder à la conscience suppose qu’elle soit présente en soi, mais il faut bien le dire, elle n’est pas toujours à notre portée. Quelque chose limite ou encombre son accessibilité. S’agit-il « d’entrer en conscience » comme on entre dans la vie ? Mais de quelle vie parlons-nous ? Celle qui se déroule par habitudes successives, par conditionnements interposés ? Il faut bien le dire, nombre de nos choix sont réalisés en aveugles.


LA CONSCIENCE, UNE ENERGIE QUI ÉCLAIRE NOTRE EXISTENCE


La conscience, cette énergie éclairante, promeut notre existence. Elle fait exister autrement ce qui se déroule, ce qui est là bien souvent sans consistance. Elle souligne un vécu, met en perspective ce qui l’anime, donne une place, exhibe le lien et enrichit le présent d’une cohérence et d’une liberté nouvelles. Il y a ainsi une accession à une autre dimension, plus intense, plus juste, celle que la conscience habite et anime.


La prise de conscience actualise : elle réajuste, réoriente et réengage la vie autrement. Elle laisse transparaître quelque fois un autre dessin que celui qui était jusqu’alors programmé. Elle offre un choix et crée de ce fait l’occasion d’exercer son libre-arbitre. Ces mouvements de conscience et la notion de sens vont de pair.


Dans quelle mesure pouvons-nous recontacter cette conscience en soi ? Elle chemine sans vacarme et sans agitation. Elle est continue et elle ne se remarque pas au premier abord. Elle affleure quelque fois notre quotidien. Son surgissement est du le plus souvent à une disponibilité nouvelle en soi, à davantage de recul, à un fléchissement de nos habitudes, de nos conditionnements réflexes. Elle est à l’affût de toute opportunité pour se frayer un passage dans les interstices qui se présentent à elle, dans ces décalages qui opèrent dans le temps de l’accompagnement. L’émergence de la conscience n’est pas une mutation soudaine mais un prolongement différent de ce qui est en mouvement en soi. Cette présence accrue lève de nouveaux possibles et conduit à un déplacement, quelque fois à un basculement des croyances.


LA CONSCIENCE APPELLE A SE POSER AUTREMENT DANS LE QUOTIDIEN


La conscience appelle à se poser autrement dans son monde, à exister davantage et avec plus de justesse. L’accroissement de la conscience dans son quotidien conduit à davantage de liberté. C’est vivre enfin à une place qui est la sienne en tant que sujet.


Etre accompagné, c’est s’octroyer une nouvelle marge de manœuvre et un libre-arbitre plus conséquent. L’arrivée d’un dosage plus élevé de conscience dans son quotidien révèle une capacité à s’interroger, à remettre en questionnement ses conditionnements.


Le niveau et la qualité des mouvements de conscience sont à la hauteur de ce qui s’élimine progressivement, de ce qui se déleste et s’affranchit. Du questionnement au tri, du tri au recyclage, il s’agit de se détacher peu à peu de ses formatages. A cette croisée des chemins, il y a des deuils à vivre, des choix à faire et une existence progressivement différente à incarner. Les prises de conscience successives réengagent la vie selon des vérités nouvelles. Elles surgissent et éclairent autrement la voie.


Ce cheminement intérieur secrète des vérités qui n’émergent pas par déduction ou par logique intellectuelle mais plutôt par un lent et progressif travail de la conscience, par ses ramifications souvent silencieuses. « Réaliser enfin ce pour quoi je suis fait » résulte précisément du processus permanent de la conscience.


L’incursion de la conscience dans le quotidien apprend réellement à vivre, à entrer dans sa vie, à exister davantage. La version stratégique de l’accompagnement est précisément de faciliter l’émergence de ce sentiment de vivre pleinement sa vie, dans un présent actif, juste et épanouissant.

La grande histoire de l’accompagnement ce n’est pas de rêver une autre vie mais d’incarner la sienne…


Roger DAULIN

Directeur de Ecol'COACH

Président de la FCV

www.formation-ecolcoach

04 78 30 14 87 ou 06 12 32 91 46

#conscience #accompagnement #vie #énergie #coachingdevie #mutation #exister #justesse #basculement #sujet

Posts Récents
Par Tags
Nous Suivre