La notion de justesse en coaching de vie

13/08/2019

 

Quelle place occupe la notion de justesse en coaching de vie ? Que signifie-t-elle ? Lorsqu’une personne s’en approche, qu’apporte-t-elle de plus ou de différent dans son cheminement ? Est-elle seulement un repère ou plus sûrement une référence, une valeur ? La justesse dans ce qui est dit, pensé ou réalisé est un indice à la fois d’intensité et d’authenticité. Elle est recherchée car elle balise le bien-fondé d’une démarche et d’un vécu. Différencier ce qui est bon et ce qui est juste est essentiel. En effet, ce qui est bon n’est pas nécessairement juste. Mais ce qui est juste est naturellement bon. Ainsi, prendre une décision en état de justesse est l’assurance de parvenir à un résultat efficace, adapté et harmonieux.

 

La justesse est éminemment recherchée par toute personne désireuse de vivre en harmonie dans sa vie. Elle est cet instant où synchronicité oblige, l’acte posé, le ressenti éprouvé et le résultat constaté se vivent avec cohérence et conscience, légèreté et joie. Les aspérités alors s’abolissent, les tensions disparaissent, les raideurs de toutes sortes s’évanouissent… Il y a pour le bénéficiaire de ce vécu, l’émergence d’une plénitude, une adhésion à ce qui est. L’expression « l’alignement des planètes » prend tout son sens.

 

La justesse n’est pas une chose statique. Elle est mouvement. Elle élargit soudainement l’espace. Elle crée une richesse des possibles au point que l’émerveillement, voire une fébrilité heureuse s’emparent de tout l’être. Une force sans lourdeur gagne du terrain.

 

La justesse naît de la rencontre entre un besoin enfin entendu et reconnu, des mouvements et des actes en accord avec celui-ci et un résultat plus grand que l’intention de départ. Ce n’est pas qu’une coïncidence mise en musique. La justesse ressentie à un moment donné dépasse, et de loin, la somme des paramètres mis en perspective et en action. C’est le propre de toute harmonie. Elle sublime chaque note placée les unes à la suite des autres. Il y a alors une élégance de l’instant, une spiritualité du moment.

 

Etre juste dans sa vie est parfois considéré comme une quête du graal. Faut-il  le rechercher obstinément ? D’ailleurs, la justesse est-elle « recherchable » ? N’est-elle pas comme la cerise sur le gâteau, le quelque chose qui advient en chemin, presque par surprise ? La justesse n’a jamais été le résultat d’un combat. Elle ne tombe pas de haute lutte dans l’escarcelle des bénéfices supérieurs à la suite d’actions volontaristes. Elle n’est pas une prise de guerre.

 

En fait, elle se résout à teinter un instant de vie lorsqu’un certain lâcher-prise, une fraîcheur d’être et un accueil sans a priori s’allient et coopèrent. La justesse est comme l’aboutissement provisoire d’un processus alchimique… Elle se révèle lorsque des paramètres distincts se conjuguent et s’unissent, sans se neutraliser et en exposant au grand jour le meilleur d’eux-mêmes.

 

La justesse se réalise dans l’instant. Délivrée de la volonté à tout prix de faire, étrangère à toute préméditation, elle surgit alors sous la forme d’un instant aussi soudain que nourrissant. La justesse est un mouvement global, total. Elle est à la fois ressource, accomplissement et conséquence. Naturellement, elle fait naître du vrai. Et réciproquement…

 

La justesse est aussi et surtout relationnelle. De soi à soi. De soi à l’autre, aux autres. Lorsqu’elle émerge en soi, la relation à l’autre est ennoblie par l’altérité. Chacun est là, en présence. La justesse a besoin du lien à l’autre pour s’accorder. Elle ne peut advenir dans un espace où l’interaction, la considération, le respect et la conscience sont absents.

 

L’accompagnement coaching de vie a comme intentionnalité de se rapprocher de cette justesse, proposant à chaque protagoniste, coaché et coach de vie, de s’ouvrir sans faux-semblant à cette dimension. La justesse éveille à son tour à une infinité de ressentis, d’émotions, de pensées, de comportements. Etre juste, c’est se réaliser au plus près de ses besoins fondamentaux, en cohérence avec la situation présente. Elle est un lieu de vie où une authentique existence peut se dérouler.

 

Au-delà des demandes diverses et variées formulées par les coachés lors de leur premier rendez-vous en coaching de vie, la justesse est une valeur recherchée. Une situation est vécue avec justesse lorsqu’elle déploie du sens et de l’intensité. Soudainement, elle vaut la peine d’être traversée. Elle présente un intérêt particulier en cela qu’elle se démarque d’un fonctionnement quotidien plus indifférencié. Elle présente de la valeur. La justesse expérimentée devient elle-même une valeur. L’importance qui lui est ainsi accordée la propulse au rang de valeur prioritaire. Elle est ce pour quoi et en vue de quoi le sujet se mobilise tout entier. La justesse d’une situation a toujours une portée systémique. Elle relie entre eux tous les composants du sujet lui-même et ceux de son environnement. Vivre un temps de justesse devient alors essentiel. Il est précieux. Il nourrit et fait grandir en conscience. Les pensées, les besoins, les actes sont progressivement orientés par cette recherche de justesse. Elle conduit à une vigilance continue qui génère des questions comme celles-ci : « Est-ce important ? Essentiel ? Juste ? ». Cette recherche de justesse évite les errements éventuels et recentre l’axe de vie. La justesse, par sa dimension remarquable, bouleverse, émerveille et conforte. Elle est ce qui importe tant est grand le bénéfice qu’elle accorde. Il devient évident que la justesse mérite sans l’ombre d’un doute, le qualificatif de valeur. Plus que toute autre chose, elle sollicite la globalité de l’être. Comment développer du beau, du vrai, du grand sans cette valeur ? Elle est à la fois régulatrice et fondatrice.

 

D’ailleurs la justesse peut paraître inconsistante tant son mouvement est variable. Une justesse stabilisée et maintenue est un leurre. Une fois accueillie et vécue, la justesse ne peut être arrêtée de façon définitive. Elle ne s’érige pas en un dogme, ne bénéficie pas d’une constatation définitive, ne s’enferme pas dans une énonciation invariable.

 

La justesse est imprévue, désarmante parfois. Elle n’est pas un point statique. Le redéploiement de la justesse est permanent. Elle refuse de se limiter. Sa richesse ne provient-elle pas précisément de l’incertitude de l’avoir atteinte ? Rien n’est plus temporaire que la justesse. Elle ne se laisse pas capturer. S’en emparer est illusoire.

 

Laisser émerger la justesse dans son quotidien nécessite de mettre en œuvre une disponibilité et une réceptivité à ce qui est, ainsi que beaucoup d’humilité.

 

La justesse est un espace qui, sans cesse évolue, et dans lequel chacun tente de s’en approcher. Elle est le gage d’un épanouissement et d’une profonde réalisation de soi. L’accompagnement coaching de vie ou coaching humaniste, en est une des voies d’accès.

 

Roger DAULIN

Ecol'COACH

Organisme de formation au métier de coach de vie

www.formation-ecolcoach.fr                                                                                 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents

11/09/2020

Please reload

Par Tags
Please reload

Nous Suivre