LA PLACE ET LE RÔLE DE L’ECRIT EN COACHING DE VIE


Produire de l’écrit. Pourquoi, pour qui et pour quel dessein ? Inclure un dispositif d’écriture dans le déroulement d’une pratique en coaching de vie, via un paperboard par exemple, est non seulement un usage courant, mais plus encore, essentiel. Il participe à un processus réflexif, à un dialogue intérieur et à une consolidation de l’expression orale.


L’écriture donne forme à une parole le plus souvent éphémère, fugitive et précaire. En traduisant le mouvement de la pensée, l’écriture informe de façon lisible, ce qui vient d’être dit. En déposant sur le paperboard ce qui, pour le coaché, est signifiant, procède à un travail de matérialisation et de visibilité. Ce qui se trace et s’écrit sur ce support est une démarche préparatrice à plus de recul et de clarté. Indéniablement, l’écrit ouvre un espace. Il se fraie un passage d’un non-dit jusqu’à un support sur lequel « ça s’écrit et ça se révèle ».


L’écrit assure une liaison entre l’informel et le formel, engageant ainsi un début d’analyse et d’interprétation de la part du coaché. Quelque chose se révèle alors à lui… C’est tout l’enjeu de cet usage de l’écrit.


L’acte d’écrire génère une information différente et complémentaire à l’expression orale


L’acte d’écrire étaye, livre et transmet de l’information. Il met en exergue ce qui est en mouvement dans l’intime. Il consolide ce qui jusqu’alors était flou, flottant voire impalpable. « Maintenant, c’est écrit, je ne peux plus faire comme si je ne le voyais pas ! » s’exclama un jour, un client. C’est le surgissement à la lumière de ce qui est dans l’ombre, du banal au signifiant, de la fiction à la réalité du moment.


Le mérite de l’écrit, c’est qu’il pose une indication qui peut être relue, réexaminée plus tard et consignée. Il met en texte ce qui se révèle et advient oralement. Il parsème la démarche de schémas, de graphiques, de mots et de phrases, bref il y ainsi une traçabilité du récit. Rapidement, l’écrit devient le vivier de nombreuses réflexions et de multiples questionnements. Il recueille sous la forme scripturale nombre d’émotions, de pensées, de ressentis, lesquels trouvent grâce à l’écrit, plus de consistance et de densité.


Chaque écrit peut devenir interprétation et le début d’un cheminement explorateur. Il renseigne et enseigne l’intéressé sur ce qui se vit en lui. L’écrit affiche ce qui n’avait pas jusqu’alors, de mots pour le dire.


L’écrit est un lieu de partage


L’écrit est aussi un lieu de partage. Ce qui est déposé sur le paperboard par exemple, est au vu non seulement du coaché mais aussi du coach de vie. Il révèle et fait remonter des choses et précise de quoi il est question. Ecrire implique. Cela n’est pas anodin et ne va pas de soi. Des résistances peuvent se signaler. Des lapsus quelque fois, des mots révélateurs et décomplexés souvent, l’écrit est « un langage de traces » (1) et il se caractérise par de nombreuses interactions entre le conscient et l’inconscient, le visible et le non-visible, le dit et le non-dit. Il participe à une mise en évidence d’observations et de savoirs nouveaux.


Il est un lieu de rencontre et une pratique où se mêlent agacements, tensions, résistances, représentations, clarifications, déductions, évolutions, transformations… Quels sont les atouts, les avantages et les essentiels de l’écrit ? Citons les capacités, à appréhender un environnement, une situation, à s’approprier des vécus, à se familiariser avec ce qui était il y a peu une énigme, une ombre, un silence. L’écrit concède également un très important avantage, celui de consigner, de mesurer et d’évaluer les processus en cours. Il rend plus facile l’organisation des éléments entre eux, la mise en évidence des priorités, l’échange productif avec un tiers en l’occurrence avec le coach de vie, et la capitalisation de capacités et de compétences.


L’écrit implique encore davantage l’auteur


L’écrit implique l’auteur. Poser des mots sur ce qui se passe en soi amène à vivre différemment l’instant. L’écriture est facilitatrice d’un processus de connaissance de soi. Elle fait remonter ce qui s’est tu depuis longtemps. A charge pour « l’écrivant » (2) de relever ce qui fait sens. L’écrit a une propension active à agir en miroir, à révéler une autre image de soi, à s’autoriser à explorer et à questionner. L’écriture est un langage, autre et différent vis-à-vis duquel la personne coachée n’est jamais passive.


« J’écris non pas pour dire ce que je pense mais pour le savoir » (3). Cette phrase de E. BERL conduit à un double mouvement : celui de se découvrir et celui d’explorer plus en avant encore. C’est ainsi que coachs et coachés participent en différé pour l’un, pendant la séance pour l’autre à ce processus d’écriture exigeant et révélateur.


Pour le coach de vie, l’écrit est un exercice qui consolide et optimise sa compétence professionnelle, son expertise dans l’accompagnement et révèle une source d’enrichissement personnel en déposant ses notes sur « une fiche de suivi de séance ». Cette fiche a pour but de collecter moult informations sur son savoir-faire et savoir-être, sur sa posture, sa capacité à manifester concrètement son être-coach tout au long des séances d’accompagnement et de la mission. (Fiche en annexe de cet article). La rédaction de cette fiche se réalisant après la séance avec le coaché reste confidentielle. Toutefois, certaines interrogations du coach de vie sur l’exercice de sa pratique peuvent faire l’objet d’une supervision.


L’écriture, une médiation entre la pensée et le reste du corps


Et pour le coaché, à chaque instant de sa séance, l’écrit se positionne comme le complément indispensable à son expression orale. Par le truchement de cet exercice qui instaure une médiation entre la pensée et le reste du corps, le coaché se libère grâce à des jeux combinatoires, des rapprochements et des réappropriations progressives, de certains pans de son histoire. Que ce soit sur un support de type paperboard, sur une feuille blanche ou un carnet, l’écriture est une opératrice majeure du changement. L’écriture est un acte qui atteste l’existence d’une personne en questionnement, en recherche et en cheminement.


Roger DAULIN

Ecol'COACH

Organisme de formation au métier de coach de vie

www.formation-ecolcoach.fr


  1. Expression empruntée à Robert ESCARPIT dans son livre « L’écrit et la communication « PUF Page 17-18

  2. Expression empruntée à Jean-Michel CLAVIER dans son livre « Des mots pour écrire des maux » Mémoire de maîtrise Université de Nantes.



Quelques exemples de questions amenant la personne coachée à écrire…

  • Souhaitez-vous écrire sur le paperboard les mots qui résonnent en vous ? Ceux que vous appréciez, jugez, être les plus importants ? Ceux qui ont du sens pour vous ?

  • Vous venez de décrire une situation, quels sont les mots, les qualificatifs ou les verbes qui la caractérisent ? Quelles émotions, pensées, ressentis ou images génèrent-elles en vous ? Je vous suggère de les transcrire sur le tableau…

  • Quels sont les termes, après réflexion, qui sont pour vous, les plus importants, les plus marquants ou les plus justes ? Soulignez-les ou barrez ceux qui ne sont plus pertinents…

  • Quelle est votre demande ? Pouvez-vous l’écrire ? Que ressentez-vous quand vous la lisez à haute voix ? Que ressentez-vous dans votre corps ? Pouvez-vous écrire ce que vous ressentez ?

  • Cette demande est-elle liée à un besoin profond ? Si oui, lequel ? Inscrivez-le sur le tableau… Et maintenant, qu’éprouvez-vous ? Êtes-vous d’accord pour le mentionner sur le tableau ?

  • Quelles sont vos attentes ? Quels sont vos souhaits ? Quel est votre but ?

  • Quel est l’objectif qui vous tient à cœur ? En quoi est-il très personnel ? Pouvez-vous l’écrire ? Pouvez-vous le symboliser ?

  • Quels sont les mots qui ont le plus de portée en vous ? Ceux qui génèrent des sensations particulières, des émotions, des pensées ?

  • Comment saurez-vous que vous avez atteint votre objectif ? Ecrivez et précisez…

  • Pouvez-vous écrire la question qui vous préoccupe ? Avez-vous des éléments de réponse ? Tracez les liens entre les personnes concernées ? Pouvez-vous par un symbole ou une couleur différente préciser la nature de la relation entre les personnes ? Qui fait quoi ? Comment ? Qui a de l’influence ? Qu’en pensez-vous ? Que ressentez-vous ? Ecrivez…

  • Etc.

#Ecriture #Ecrit #Visibilité #Lire #mot #Phrase #Schéma #Graphique #Rédaction #Médiation

Posts Récents
Par Tags
Nous Suivre